Nicolas Dolteau | La routine vous empêche de progresser
20090
post-template-default,single,single-post,postid-20090,single-format-video,ajax_fade,page_not_loaded,,qode-title-hidden,qode_grid_1300,qode-content-sidebar-responsive,columns-4,qode-child-theme-ver-1.0.0,qode-theme-ver-11.1,qode-theme-bridge,wpb-js-composer js-comp-ver-5.2,vc_responsive

La routine vous empêche de progresser

Sans changer vos habitudes, votre vie ne changera pas.

Les gens s’étonnent de répéter les mêmes erreurs, de stagner, c’est simplement parce que leur façon de vivre reste identique (à quelques détails près). Il faut changer sa vie au jour le jour pour que cela ait un impact : ce que vous faites régulièrement au présent détermine votre futur.

Ces dernières années on a souvent entendu parlé de routine : ce que je fais de manière répétitive chaque jour, chaque semaine. Comme de se lever à 5h du matin pour faire 100 pompes à poil dans la neige avant de méditer une heure puis de boire une tasse de jus de canneberge dans laquelle je laisse infuser un bâton de cannelle pour guérir le cancer. OK ok je caricature, mais c’est souvent ce dont il est question. Ce n’est pas parce que vous avez médité une heure le matin que votre vie va changer, ce n’est pas parce que vous ressentez davantage de bien-être que votre destin va en être modifié. Dans cette vidéo je vous parle des choses auxquelles vous devez donner de la place dans votre routine pour provoquer une évolution, un changement.

9 Commentaires
  • Bobb999
    Publié à 14:46h, 08 décembre Répondre

    C’est bien de faire des choses, mais selon moi, on peut les faire pour ce qu’elles nous apportent en soi, ou dans le but de valoriser son égo. Si tu fais de la boxe, joues d’un instrument, apprends des choses dans le seul but de t’auto-valoriser, tout cela ne sert à rien… L’activité doit être une fin en soi, il faut la pratiquer parce que tu t’y intéresses sincèrement, et pas pour la fierté que t’apporte la pratique de telle ou telle activité. Alors oui, l’idée de s’ouvrir à de nouvelles expériences est tout à fait profitable, mais le fais-tu parce que tu es ouvert d’esprit, parce que tu cherches réellement à t’intéresser à de nouvelles choses, ou simplement pour être fier de toi et te créer un lifestyle faussé, inauthentique et dont le seul but est de valoriser ton égo ? Tout dépend de pourquoi tu fais tout ça, pour avoir une vie plus palpitante, découvrir de nouvelles choses, ou au contraire, pour te sentir valorisé, se sentir supérieur aux autres, etc… Dans le second cas, à mon avis, tout ça ne sert absolument à rien, c’est du flan. Je dis « tu », en mode indéfini, je ne vise personne en particulier.

    • Nicolas Dolteau
      Publié à 13:18h, 09 décembre Répondre

      L’impulsion qui mène à une nouvelle activité n’a pas une si grande importance pour moi, il y en a toujours une, on ne fait rien tout à fait par hasard, sans intention. Par exemple mes parents m’ont collé à la musique, cette impulsion en vaut bien une autre. Autre exemple, je me suis intéressé à tel auteur à cause d’une fille. Et si quelqu’un regarde cette vidéo et que ça lui procure l’impulsion, tant mieux. Au final je ne pense pas qu’on puisse tricher sur le long terme, quand on fait un truc de façon inauthentique on abandonne rapidement, on ne va pas bien loin.

  • Bobb999
    Publié à 14:37h, 09 décembre Répondre

    Je pense que ce qui provoque l’impulsion est important. Je connais quelqu’un qui lisait un bouquin de Jules César juste pour se sentir plus cultivé, un autre qui s’est mis à la guitare juste parce que ça fait classe, mais au final, la seule chose qui les anime, c’est leur égo. ça me fait d’ailleurs penser à une de tes vidéos, où tu disais tomber amoureux simplement parce que ça te permettait de progresser. Alors oui, il faut peut-être se forcer au début, pour changer sa routine, découvrir de nouveaux trucs qu’on n’aurait peut-être jamais découvert sans se forcer, mais selon moi, le moteur de ce changement ne doit jamais être l’égo. Parce que si le moteur c’est l’égo, aucune activité ne sera une fin en soi, tu feras les choses un peu comme un robot, et surtout n’en retireras aucun plaisir, aucun apprentissage, que du néant…

    • Nicolas Dolteau
      Publié à 18:31h, 09 décembre Répondre

      « ça me fait d’ailleurs penser à une de tes vidéos, où tu disais tomber amoureux simplement parce que ça te permettait de progresser »: Je crois que tu n’as pas saisi ce que je voulais dire, tomber amoureux n’est pas une démarche, on ne se dit pas « je vais tomber amoureux parce que ». Je voulais expliquer une des raisons pour lesquelles on peut tomber amoureux et qui nous échappe.
      Revenons à tes exemple. Celui qui joue de la guitare parce qu’il trouve que ça fait classe, et bien pourquoi pas. Il va devoir aimer ça sincèrement pour en jouer plusieurs années et devenir talentueux, sinon il abandonnera vite.

  • Bobb999
    Publié à 21:30h, 09 décembre Répondre

    Ton site se rapproche dangereusement d’une secte. Je vais te dire pourquoi. Première chose essentielle, tous ceux qui fréquentent ton site ont un point commun : faible estime de soi. Les autres ne viennent tout simplement pas sur ton site. Même chose dans la plupart des sectes. Deuxième point : Tu les éloignes de leurs amis, de leurs fréquentations habituelles, ils sont un frein. Encore un point commun avec les sectes. Troisième élément : Tu les pousses à consacrer toute leur vie sous l’angle de la séduction, passe-temps, hobbies, fréquentations, TOUT doit servir à progresser en séduction. Encore une fois, un élément commun à toutes les sectes. Quatrième point, tu les pousses à vouloir devenir parfaits, en insistant bien sur le fait que le seul moyen pour y parvenir consiste à t’écouter, à suivre tes conseils, les appliquer assidument, s’abonner au pass ou, mieux, participer à un atelier. En psychologie, c’est exactement l’inverse, on pousse les timides à revoir leurs exigences, à cesser de vouloir être parfaits, car cet idéal de perfection est un piège. Ils doivent s’affirmer, ils doivent s’exposer à leurs peurs pour vaincre leur timidité, mais ils doivent aussi cesser de vouloir être parfaits, car ces hautes exigences vis-à-vis d’eux-mêmes sont l’un des piliers de leurs problèmes. Encore une fois, comme dans une secte. Et pour finir, il y a évidement un guru.

    • Alex
      Publié à 03:30h, 11 décembre Répondre

      Il faut bien admettre que tout ce qu’on entreprend dans la vie, vient de ce besoin d’être estimé, et donc, de « séduire ».

      Personne ne compose de musique, n’écrit de livre, ne réalise de films… pour être détesté, mais bien – inconsciemment ou pas – pour être reconnu, et aimé de ses pairs (=accessoirement baiser).

      Que ce soit le génie en maths, ou le type qui passe 10 heures par semaine en salle de muscu : au fond, ces deux personnes très différentes, visent le même espoir : celui d’être aimé = celui de baiser. Ce n’est pas être sectaire que de raisonner de cette façon, l’être humain est programmé comme ça.

  • Bobb999
    Publié à 21:02h, 12 décembre Répondre

    Oui, penser comme ça c’est clairement sectaire. Si tu ne vis que pour être reconnu et aimé de tes pairs, tu ne vis pas, tout simplement. Et non, le génie de math, en principe, est passionné par ce qu’il fait. Tu crois que Mozart jouait du piano que pour baiser ou être reconnu ? Sérieusement. Je vais te dire, et je te le dis en toute sincérité, je suis étudiant et je suis passionné par ce que je fais. Je ne le fais pas pour être aimé des autres, devenir riche ou baiser. J’aime ce que je fais. Autre chose, si tu veux t’affranchir du regard des autres, et ça tout psychologue de te le dira, il faut t’aimer toi-même. Oui, baiser c’est important, oui, on a tous besoin d’être reconnu par les autres. Mais si tu ne vis que pour ça, c’est qu’il y a un problème au même titre qu’un accro à une drogue. Un timide, en psychologie, on lui conseille de ne pas essayer de cacher sa timidité, et on lui conseille de baisser les exigences qu’il se fixe. Et de s’exposer à ses peurs, évidemment. Si tu cherches à faire semblant d’être quelqu’un, au lieu de le devenir réellement, si tu portes sans arrêt un masque, c’est normal que tu sois aliéné au regard des autres, c’est normal que tu ne vives que pour ça, parce qu’au fond, ton estime de toi-même est extrêmement basse. C’est du bluff. Sinon, tu n’aurais pas besoin de te cacher. D’ailleurs, porter un masque peut te permettre de séduire des filles dans un bar, dans la rue, en soirée, en boîte, mais jamais tu ne pourras construire une relation intéressante et profonde avec quelqu’un. Jamais. Parce que ça nécessite de faire tomber le masque, de t’ouvrir à l’autre, de montrer qui tu es vraiment. Tu privilégies la quantité à la qualité.

    • Alex
      Publié à 02:10h, 14 décembre Répondre

      Je me suis mal exprimé. Ce que je voulais dire, c’est que tu peux aimer sincèrement ton activité. Pas besoin d’être inauthentique. C’est juste que notre volonté, dans ce qu’on entreprend, reste – inconsciemment ou pas – guidée par nos hormones. Il y a un lien, prouvé scientifiquement, entre les hormones et l’ambition.

      Je ne sais plus de qui est ce proverbe, à l’origine latin, qui dit : « L’homme veut fasciner, la femme veut être fascinée ». Tout est dit.

  • Babs
    Publié à 22:24h, 27 décembre Répondre

    Salut Nico. Bonne vidéo comme toujours
    C’est quoi la marque ton blouson il envoie ?

Envoyer un coimmentaire